tatouer
Peu de gens connaissent Philippe Labbé, mais nombreux sont ceux qui font affaire avec Holy Decay. Un nom de scène – il est aussi musicien – devenu nom d’artiste tatoueur, plusieurs œuvres exposées directement sur son corps, l’oreille attentive et le rire franc; le jeune homme de 27 ans taille sa place dans le monde créatif et inspirant du tatouage.

Lire la suite . . . 

 

yoav
Son dernier passage à Montréal date de 2011, où il a participé au festival Osheaga (et où il s’est fait voler l’une de ses précieuses guitares!) Heureusement pour nous, l’auteur-compositeur-interprète ne nous en tient pas rigueur et se dit même emballé, heureux et excité d’être de retour sur les planches d’une salle montréalaise. Un grand retour qui se déroulera ce soir (vendredi 11 avril) au Club Soda de Montréal.

Lire la suite . . . 

Munich
Ville de culture, d’histoire et houblon, Munich, la capitale de la Bavière, en Allemagne, ne se visite pas seulement durant le célèbre Oktoberfest.

Lire la suite . . . 

 

course3Regarder des photos de vos amis ayant participé aux Spartan Race, Tough Mudder et autres courses à obstacles intenses vous donne des fourmis dans les jambes? Vous êtes sportif certes, mais vous êtes aussi déterminé, passionné et mené par un besoin viscéral de faire un pied de nez à vos peurs et de repousser vos limites? Vous êtes prêt pour l’expérience de votre vie. À vos marques, prêt? Entrainez-vous!

Lire la suite . . . 

 

paque
Pâques, c’est le temps de donner et de recevoir du chocolat et des cocos, de passer du bon temps en famille et de bruncher dans une ambiance toute légère. Avec ces quelques idées colorées, Pâques cette année n’en sera que plus amusant.

Lire la suite . . . 

 

voyageusesolo
Voyageuses solo qui avez envie de parcourir le monde et de voir devant vous s’ouvrir des contrées lointaines, rassurez-vous! De nombreuses destinations n’attendent qu’à vous accueillir, rassurantes, et l’esprit grand ouvert. En voici une dizaine qui m’ont fait sentir aussi en sécurité qu’à la maison.

Lire la suite . . . 

 

infirmier
Benoit Ouellette pourrait jouer dans Trauma au Dre Grey, leçons d’anatomie sans avoir à faire semblant. Il aime l’adrénaline, les contacts humains et presque tout de son travail qui s’est rapidement transformé en passion. Il est infirmier à l’urgence de l’Hôpital de Val-d’Or.

Lire la suite  . . . 

 

pleineJe me suis endormie, hier soir, la tête pleine de «Pleine de toi». J’ai rêvé toute la nuit à ses milliers de mots, beaux et si durs à la fois, à ses phrases superbes truffées de cruelles vérités, à Estelle dont le cœur est à jamais déchiré et à Antoine qui n’est plus… Mon esprit vagabonde, depuis ce duo de soirées passé à leurs côtés (c’est tout le temps qu’il m’a fallu), depuis le moment où, intriguée devant cette page couverture un brin troublante, j’ai tourné la première page du nouveau roman de Geneviève Jannelle. Moi, toujours naïve, à mille lieues de m’imaginer que le cadeau de cette belle et grande écrivaine allait tout chambouler.

Lire la suite . . . 

 

mistervalaire
«Y’a des soirs où ça s’passe, et ce soir, ça s’passe! Y’a des soirées juste comme ça», a lancé Luis Clavis, virevoltant et agité, résolu à ne pas tenir en place une seconde sur la scène du National, vendredi soir. «C’est l’temps de te dénouer les jambes, c’est l’temps que le funk te sorte par les oreilles, c’est l’temps que ce bas du corps là se dénoue, parce que là, faut que ça get funky», a-t-il ajouté avant de tout faire basculer (la soirée, la foule, la prestation, l’ambiance…) dans ce monde enchanté et réjouissant qu’est celui, unique, de Misteur Valaire.

Lire la suite . . . 

 

foodies
La plupart d’entre eux aiment le bon vin (ou les bonnes bulles). Certains se contentent de recettes toutes simples, alors que d’autres préfèrent celles plus complexes. Ils cuisinent ou laissent les autres cuisiner pour eux. Ce sont des vedettes québécoises et assurément tous des foodies qui ont en commun un amour indéfectible pour la bouffe, la bonne bouffe. Ils ont partagé avec nous quelques uns de leurs coups de cœur.

Lire la suite . . .